U235, U238, U236 and Np237 not studied in Chernobyl cloud by the IAEA and the IRSN – l’uranium 238, l’uranium 235, l’uranium 236 et le neptunium 237 non étudiés dans le nuage de Tchernobyl par l’AIEA et l’IRSN

Pour l’IRSN et l’AIEA, l’uranium 235, l’uranium 236, l’uranium 238 (le plus abondant et de très loin avec du combustible comme toujours faiblement enrichi), et le neptunium 237 (autre émetteur alpha produit en grandes quantités dans les réacteurs) ne sont visiblement, au regard du tableau en illustration, pas des éléments radioactifs. Pourtant ils sont les … Continue reading U235, U238, U236 and Np237 not studied in Chernobyl cloud by the IAEA and the IRSN – l’uranium 238, l’uranium 235, l’uranium 236 et le neptunium 237 non étudiés dans le nuage de Tchernobyl par l’AIEA et l’IRSN

Le RBMK de Tchernobyl était un RNR au sodium, ce qui explique la violence des explosions et la durée du feu

Les données sur les ratios de produits de fission permettent d’estimer si l’on a affaire à un réacteur à neutrons lents ou neutrons rapides (RNR, réacteur à neutrons rapides). Les neutrons rapides confirment de toute évidence l’utilisation de sodium. Le sodium minéralisé sur la lave signifie bien qu’il y a eu de fortes pressions et … Continue reading Le RBMK de Tchernobyl était un RNR au sodium, ce qui explique la violence des explosions et la durée du feu

Tchernobyl, le scandale caché du sodium à usage militaire – Leçons pour ASTRID dans le Gard

Selon les Echos, le projet ASTRID serait revu à la baisse mais continuerait sa route, avec pour nouvelle ambition un réacteur de 300 MW. Les réacteurs au sodium présentent un danger inhérent d’incendie et surtout d’explosion en raison de la haute instabilité du sodium, qui s’enflamme et explose au contact de l’air et de l’eau. … Continue reading Tchernobyl, le scandale caché du sodium à usage militaire – Leçons pour ASTRID dans le Gard

Ruthenium 106 “leak” explained – l’explication de la “fuite” de Ru106

[Français plus bas] Arms depots in Ukraine, because of attacks or simply because of bad storage, have a tendency to detonate. The CRIIRAD tested samples from Mayak following claims by the IRSN the Ru106 came from there but the samples contained very few Ru106. The Kalinovka explosion on 26/09/2017 is an obvious source for fission … Continue reading Ruthenium 106 “leak” explained – l’explication de la “fuite” de Ru106

Malformations du mois passé à Falloujah – last month’s birth defects in Fallujah

  Via @FDefects le compte Twitter du Dr Samira Alaani. Please refer / se référer à mes articles : European Commission recognition of the dangerosity of depleted uranium for human health / reconnaissance Commission européenne de la dangerosité de l’uranium appauvri pour la santé humaine PETITION and precise explanation of why depleted uranium is a … Continue reading Malformations du mois passé à Falloujah – last month’s birth defects in Fallujah