The link between autism / ADHD and radon / uranium — Autisme / TDAH et radon / uranium

Français plus bas

Dr Samira Alaani, pediatrist and neonatalogist in Fallujah, has noted a very strong increase in autism and ADHD since 2004 in the city (extensively bombed by the US in 2003 – 2004 and known for record levels of birth defects, less for its peak of Down Syndrome cases). This confirms really well the correlation observated from a very extensive survey of autism in Portugal (on more than 332 000 children) which shows that the levels of prevalence are much more elevated in the Azores (where the autism ratio is the highest), in the Center and in Lisboa than in Algarve. Extremely elevated levels of radon have been recorded in the Azores, and natural radioactivity is higher in the Center of Portugal and in the West of Spain, where the Tejo river takes its source (it is an important source for tap water in Lisboa ; water can carry radon and uranium / thorium as well as all their decay chain in dissolved form). The most important pumping station of Lisboa is in Castelo de Bode, Tomar, so water coming from the radon-rich Guarda region is distributed in the capital. This is a clear confirmation of results on low levels of radioactivity (Mousseau and Moller 2012 Biological Reviews have shown the mutagenic effects of low doses of radioactivity).

More essential confirmation : huge levels of pervasive developmental disorders in French Polynesia after the nuclear tests, recorded by a pedopsychiatrist, Dr Christian Sueur. I claim, based on all my data, that it is of course uranium, plutonium and other actinids that are linked to these, not the fission products.

Autism is also correlated with Down Syndrome and Down Syndrome is as well correlated with natural radioactivity levels. (statistics are more reliable since it is easy to diagnose the Down Syndrome) Autism is correlated with schizophrenia and uranium mines / deposits correlate VERY WELL with schizophrenia in Finland.

This also could be confirmed by autism prevalence surveys in the US, for instance the CDC data ; for instance it is well known that the lowest level of autism in the country is found in Alabama (very low radon level), and Utah has a very elevated level, as well as Minnesota and Maine, which are three States with very elevated radon levels. Of course it is more difficult to draw conclusions from an aggregation of diagnosis from various clinicians, in a country where the average level of education is not the same in each region, and thus probably the interest of parents for diagnosis of a developmental disorder in their children. Portugal is more homogenous and the study was made on a much larger scale ; furthermore the peak of autism is reached in the Azores, in a peripherical region where the expected level of education is lower than average.

The main causal mechanism for autism / ADHD would certainly be absorption of uranium / thorium/ radon / other radioactive isotopes by the parents (dissolved in water, radon breathed in buildings, meat contaminated by naturally radioactive water, vegetables and fruits grown with phosphated fertilizers…), absorption in the intestines from which it enters the blood, and can then be carried around everywhere in the organism, including in the gonads from where it can affect the gamets with alpha particles. Very low doses of alpha particles are enough because one single alpha particle is very heavy and has a significant cinetic energy, more than 4 megaelectronvolts generally. The carcinogenic effect of a few centigrays of alpha particles has been demonstrated (Iyer Lehnert Svensson 2001), see also article on cancer. The alpha particle will need to go through some microns of matter before dissipating the bulk of its energy so this is perfect for crossing cell walls (the Bragg curve shows that). It can thus easily affect the DNA content or other elements of the phenotype. This explains clearly the elevated autism levels in Lisboa in spite of the low levels of radon in the air.

*********

Samira Alaani, pédiatre et néonatalogiste, a relevé une augmentation fulgurante des cas d’autisme et de troubles du déficit de l’attention (TDA/H) à Falloujah depuis les bombardements américains (la ville est aussi connue pour ses extrêmement nombreux cas de malformations congénitales, et moins pour son pic de trisomie 21). L’autisme se corrèle notamment avec la schizophrénie (le lien génétique est connu) et la schizophrénie augmente significativement dans les zones où l’uranium est présent en grandes quantités, et exploité industriellement, en Finlande. Il se corrèle également souvent avec la trisomie 21 et on observe également un lien entre la trisomie 21 et les niveaux de radioactivité naturelle aux Etats-Unis (les statistiques étant plus fiables car le diagnostic de la trisomie 21 est facile…).

Ceci confirme tout à fait la corrélation observée au Portugal entre l’autisme et les niveaux de radioactivité naturelle et de radon. Confirmant les travaux de Mousseau et Moller 2012 publiés dans Biological Reviews et qui ont montré les effets mutagènes de faible doses de radioactivité.

Une étude très large de l’autisme dans le pays (plus de 332 000 enfants) a démontré des variations régionales très importantes : l’Algarve présente les taux les plus faibles (2,4 pour 10 000), les Açores le taux le plus élevé (15,6 pour 10 000). Lisbonne présente des taux relativement élevés (autour de 12) mais prélève une bonne partie de ses eaux douces dans le Tage qui naît en Espagne, dans une région à forte radioactivité naturelle (l’eau est surtout prélevée à Tomar, elle vient donc directement de la région de Guarda, très riche en radon) et traverse d’autres régions à radioactivité naturelle élevée (le Centro où le ratio d’autisme est également un peu au-dessus de 12, contre une moyenne de 9.2 sur le continent). Les eaux de ruissellement charrient toujours de l’uranium, du thorium, et tous leurs descendants radioactifs, en particulier dans les régions de forte radioactivité naturelle (y compris le gaz radon sous forme dissoute). Les Açores sont connues pour leur très forte radioactivité naturelle, avec des pics de radon plus de deux ordres de grandeur au-dessus de la normale relevés dans certaines habitations.

Autre confirmation essentielle : taux très élevés de troubles envahissants du développement rapportés par le Dr Christian Sueur en Polynésie dans les zones où les bombes nucléaires françaises ont été testées. J’affirme sans hésiter que ce sont uranium, plutonium et autres actinides qui sont en cause, pas les produits de fission.

Ceci pourrait également être confirmé par des études sur la prévalence de l’autisme aux Etats-Unis, comme par exemple les données du Center for Disease Control ;  il est par exemple reconnu que le niveau d’autisme le plus faible dans le pays est en Alabama (zone où le radon est très peu présent), et on note que l’Utah a un niveau très élevé, ainsi que le Minnesota et le Maine, qui sont trois Etats où le risque radon est important. Il est néanmoins plus difficile de tirer des conclusions dans la mesure où il s’agit d’un grand pays dans lequel le niveau d’éducation varie et par conséquent sans doute aussi la curiosité parentale pour le dépistage des troubles du développement. Le Portugal est plus homogène et l’étude a été conduite de façon plus uniforme, par ailleurs elle montre bien une augmentation importante de l’autisme dans une région périphérique où le niveau moyen d’éducation est donc logiquement plus faible que la moyenne.

Le principal mécanisme causal pour l’autisme / les TDAH serait certainement l’absorption d’uranium / thorium / radon / d’autres isotopes radioactifs par les parents, absorption par les intestins d’où le métal lourd entre dans le sang, et peut de là circuler dans tout le corps et se déposer notamment dans les gonades  d’où il peut endommager les gamètes et leur ADN ou d’autres éléments du phénotype (un seul tir alpha suffit à causer des dommages significatifs en raison du poids de la particule tirée, de l’énergie cinétique élevée, et sera facilement capable de traverser les parois cellulaires, elle a en effet besoin de traverser une certaine quantité de matière pour dissiper le gros de son énergie (courbe de Bragg) – voir aussi Iyer Lehnert Svensson 2001 pour la carcinogénéité de faibles doses de particules alpha et notre article sur le cancer), provoquant l’apparition de phénotypes nouveaux. Ceci explique clairement les niveaux élevés d’autisme à Lisbonne en dépit du niveau relativement faible de gaz radon.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s