Dispositif perce-blindages sans fission / Armor piercing without fission

Les réactions nucléaires à basse énergie (“fusion froide”, avec apport d’énergie) constituent une alternative à la fission pour les armes perce-blindages. Le jet de neutrons rapides fissionne l’armure la plus performante (uranium appauvri). Il semble tout à fait possible d’arriver à des réactions explosives avec des micro-billes d’or remplies de tritium. L’objectif est de ne pas disperser d’émetteurs alpha dans la nature…

Low energy nuclear reactions (“cold fusion”, with addition of energy) are an alternative to fission for armor-piercing weapons. The fact that you can use them has been known for long (see article). Gold capsules (or boron ! https://sciencealert.com/hydrogen-boron-nuclear-sphere-revolutionise-fusion-energy) filled with tritium inside a tungsten carbide shaped charge are clearly the best way.

Les micro-billes d’or remplies de tritium sont une technologie s’inspirant des expériences à la National Ignition Facility. On remplit une charge creuse en tungstène, ductile, capable de réfléchir les neutrons (carbure de tungstène). Dégâts collatéraux limités (le tungstène empêche les débordements de neutrons très rapides donc très létaux). Comme des impulsions laser sur des capsules d’or remplies de lithium-deutérium produisent des réactions explosives (Charpak, Garwin, Journé détaillent dans De Tchernobyl en tchernobyls un projet pour produire de l’énergie à partir de séries de micro explosions dans une sorte d’usine), c’est évident qu’un violent impact permet d’apporter l’équivalent de l’effet thermique du laser. C’est évidemment connu depuis très très longtemps, depuis les débuts de la N. Ignition Facility au moins… Cf aussi https://sciencealert.com/hydrogen-boron-nuclear-sphere-revolutionise-fusion-energy avec du bore.

 

Advertisements